Le jeûne intermittent : définition et bienfaits.

Je vous parle régulièrement du jeûne intermittent sur Instagram car j’aime beaucoup l’appliquer dans ma vie de tous les jours. Il est plus facile à mettre en place qu’un jeûne classique et permet de continuer vos activités quotidiennes. Vous m’avez posé beaucoup de questions à ce sujet et je vais essayer de regrouper dans cet article la majorité de vos interrogations.

Qu’est ce que le jeûne intermittent ?

C’est le fait de ne pas manger pendant une période de 16h, nuit comprise, et de manger uniquement sur une période de 8h. Vous avez tout à fait le droit de boire pendant cette période (eau, infusions).

Deux exemples :

  • Déjeuner à 13h, snack à 16/17h et diner avant 21h
  • Petit déjeuner à 8h, déjeuner à 12h et snack à 16h

Le rythme est à choisir selon votre ressenti, moi je préfère sauter le petit déjeuner que le diner. J’ai lu quelque part une chose très intéressante : le déjeuner (midi) peut être lu Dé – jeuner (arrêter de jeûner). Je pense qu’il y a fort longtemps, les hommes n’avaient pas accès comme nous à des placards bien remplit pour se nourrir le matin et devaient trouver de quoi se nourrir avant de manger leur premier repas. Le petit déjeuner à été ajouté avec le temps. Personnellement j’ai rarement faim le matin alors je m’écoute et je privilégie ce créneau pour finir mon jeûne.

jeune

Qu’elle est le but du jeûne intermittent ?

Il faut savoir que la digestion est la priorité numéro 1 de notre corps et nous demande donc beaucoup d’énergie (jusqu’à 80%). Lorsque l’on souhaite améliorer sa santé et laisser de l’énergie à notre corps pour se détoxiner, sortir les poubelles en quelque sorte, ou se renouveler (renouvellement cellulaire par exemple) le jeûne à toute son importance ! Lorsque vous jeûnez votre corps se mets en mode nettoyage. Et c’est exactement le but recherché. Rappel : le jeûne intermittent doit être effectué dans une optique de meilleur santé et non de perte de poids.

J’aimerai cependant apporter un conseil important. Dans notre société de plus en plus de personnes ont des troubles du comportement alimentaire. Je n’ai jamais été touché par ça, mais si sauter un repas, renforce ces troubles chez une personne sensible à ce niveau là il vaut mieux ne pas pratiquer le jeûne. Le jeûne intermittent est un magnifique outil pour la santé mais ne doit pas être pratiqué en dehors d’une relation saine avec la nourriture.

Est-ce compliqué ?

C’est en réalité très simple. C’est surtout notre cerveau qui stress le plus. Notre idée d’être privé de nourritures, même sur une très courte période (car si on retire la nuit où naturellement on ne mange pas, il ne reste plus que quelques heures à tenir).

Beaucoup de personnes me disent : « moi le jeûne intermittent le matin je ne pourrais pas j’ai trop de choses à gérer je vais tomber dans les pommes si je ne mange rien ».

C’était mon cas ! Oui j’aurai pu dire ça, et avant je tombait dans les pommes à la moindre occasion. En réalité notre corps est habitué à être alimenté en permanence, et a avoir sa dose de nourriture au moindre petit signal de manque. Du coup dès qu’on le prive un tout petit peu de nourriture il réclame ce qu’il a l’habitude d’avoir (nourriture) au lieu de piocher en priorité dans nos réserves (bien existante). Le tout est d’éduquer notre corps. Après quelques jeûnes intermittent il comprendra et réapprendra à se servir de nos réserves. Depuis que je fais régulièrement le jeûne intermittent je ne suis plus autant sujettes aux petits malaises et évanouissements dans ma vie de tous les jours. Je n’aurai jamais pensé que ça agirait à ce niveau là.

Tout ça pour vous dire que non vous n’êtes pas différent des autres et que vous pouvez tout aussi bien y arriver. Même si vous avez une mâtiné bien chargée. Les premières fois entrainez-vous les week-end, les jours calmes etc.. et un jour vous pourrez tout à fait le faire n’importe quel jour sans réfléchir. Vous aurez-même encore plus d’énergie !

Chaque personne est différente mais dans l’ensemble si vous vous écoutez et que vous vous challengez un peu également vous trouverez l’équilibre idéal.

Note : Ceci est mon avis et expérience personnel et n’engage que moi. 

jeune intermittent

Quand faire le jeûne intermittent ?

Personnellement je le fais quand j’ai envie, et j’ai envie de vous dire de faire la même chose. Écoutez votre corps, essayez de savoir si il a besoin d’énergie pour soigner ou éliminer quelque chose. D’un petit coup de pouce. Ce n’est évidemment pas un procédé miracle. Mais je crois sincèrement en ses bienfaits. Le jeûne intermittent peut-être réalisé au quotidien ou 1 à 2 fois par semaine, ou même 1 à 2 fois par mois. C’est vous, votre corps, votre décision.

Une petite chose à souligner, quand nous sommes malade, nous n’avons pas beaucoup d’appétit. Pensez-vous que c’est le hasard ? Je pense que notre corps à besoin de toutes ses forces pour combattre et préfère éliminer la digestion de l’équation. Nous favorisons naturellement les choses simples à digérer comme des soupes.

Cet article ne remplace pas un avis médical ou une consultation avec votre médecin ou un naturopathe. 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Super article ! Pourrais tu nous faire des journées types lorsque tu le fais ? Ce que tu manges … quand est il quand on fait du sport le soir/matin ?
    Je suis curieuse et aimerais en savoir plus.. je compte essayer un jour ou deux par semaine pour commencer 🙂

    • Bonjour, il n’y a pas d’alimentation type que je peux donner, il faut manger sainement comme les autres jours. Ni plus ni moins 🙂 Pour le sport si tu en fais deux fois par jour (déjà chapeau) et bien peut-être que tu n’arrivera pas à concilier jeûne intermittent et sport. Pourquoi pas faire des matins plus slow en faisant un cours de yoga doux + le jeûne intermittent ? Encore une fois c’est ton choix, tes envies, tes motivations. Y a pas d’obligation, à toi de trouver le meilleur créneau. À très vite.

    • Comme je le dis le jeûne est a pratiquer au moment où on en a envie, ça peut être la combinaison soirée/nuit si tu fais du sport tôt le matin ou le midi. Et si tu ne te sens pas la force ou l’envie et bien ce n’est pas grave. Tu peux le faire un jour ou tu n’as pas de séance, ou le dimanche de temps en temps. En faite c’est comme tu veux. Ton corps = ton choix.