Les bienfaits de L’ortie piquante.

Aujourd’hui je démarre sur le blog une nouvelle catégorie d’articles intitulés « les bienfaits de … » et plus particulièrement aujourd’hui, les bienfaits de l’ortie piquante. Je suis depuis plusieurs années passionnée par les bienfaits des aliments et des plantes sur notre santé. Je suis intimement convaincue que nous possédons à porter de main la meilleur des médecines, celle de la nature, celle qui prévient les maux.

Important : je ne suis ni médecin, ni herboriste, ni naturopathe, en cas de maladie je vous invite à consulter votre médecin. Ce qui suit ne peut être considéré comme un traitement médical. Il s’agit simplement d’informations. 

L’ortie piquante (ou Urtica dioica L) est une plante extraordinaire. Celle que beaucoup considèrent comme une mauvaise herbe est en réalité une plante bienfaisante aux 1000 vertus.

L’ortie est riche en protéines, en minéraux, en vitamines, chlorophylle et en silice. Cette plante est très complète et c’est pour cela qu’elle est depuis toujours la chouchoute des herboristes. Pendant la seconde guerre mondiale de nombreuses personnes se nourrissaient de cette plante en milieu rural, elle est d’ailleurs couramment appelé « plante-aliment ». Nos ancêtres la consommaient régulièrement et ils avaient bien raison !

L’ortie pousse un peu partout (jardins, forêts, montagnes), surtout là où l’homme laisse des déchets, elle est un parfait « éboueur » des sols, et absorbe facilement les métaux lourds et les polluants. Attention donc lors de la cueillette à ne pas cueillir l’ortie proche de sources de déchets. Si vous achetez de l’ortie séchée vous n’aurez pas ce soucis puisqu’il est cultivé.

Les bienfaits de l’orties sont globaux, cette plante agit sur l’ensemble de notre corps et ne traite pas un seul aspect. Elle est principalement alcalinisante, reminéralisante, nourrissante et detoxifiante lors de cure de longue durée.

Les bienfaits les plus appréciés de l’ortie piquante :
  • Reminéralisante et alcalinisante
  • Équilibrante (pour toutes les fonctions de l’organisme)
  • Nourrissante (protéines, vitamines et minéraux)
  • Anti-inflammatoire général (racine, graines puis feuilles)
  • Régule les règles abondantes et douloureuses
  • Agit sur les états de stress, surmenage
  • Favorise la montée du lait chez la femme allaitante
  • Stimulant général (surtout les graines d’ortie)
  • Prévient l’anémie
  • Combat les toxines de l’organisme (usage fréquent de cette plante, à associer avec la chlorelle)
  • Stimule le système immunitaire
  • Prévient les troubles digestifs
  • Santé des reins et élimination des toxines

Comme indiqué plus haut, l’ortie piquante est une plante qui agit de façon globale sur notre corps et notre santé. Elle est appelé par les herboriste « l’or vert ». Il est important de faire revenir ce type de plantes médicinales dans nos foyers, pour prévenir nos maux et nettoyer notre organisme.

L’ortie est aussi employée en médecine vétérinaire, comme apport de minéraux pour les animaux en fin de gestation ou en lactation.

Comment consommer l’ortie piquante ?

L’ortie sait se protéger, elle pique ! C’est son moyen de défense. Les petites aiguilles qui la recouvrent sont urticantes. Attention donc si vous allez en cueillette. Les gants seront nécessaires. Cependant pas de panique, il est très facile de casser ses petites aiguilles en frottant les feuilles quelques minutes. Les feuilles sont alors consommable !

Les façons de la consommer :
  • En tisane en faisant infuser de l’ortie séché (l’eau ne doit pas dépasser 85°C). L’ortie ne doit pas être trop compressé dans le réceptacle d’infusion. J’aime laisser les plantes infuser librement dans une théière puis verser dans la tasse avec l’aide d’un petit filtre/passoire en métal. L’infusion libre est vraiment plus bénéfique.
  • En jus. Si vous avez la chance d’avoir un extracteur de jus vous pourrez extraire le jus d’ortie fraichement cueilli. Ajouter quelques fruits et/ou légumes et vous obtiendrez un délicieux jus bienfaisant.
  • Entière en frottant bien les feuilles pour retirer l’effet piquant et urticant. Puis plier la feuille en deux et mangez-là ! Pour vous assurer que la feuille n’est plus urticante, passez le doigt dessus avant de la mettre dans votre bouche.
  • En soupe, la soupe d’ortie est assez reconnu, mais la cuisson altère les propriétés de cette plante. Je vous conseille donc moins cette option, si vous souhaitez la consommer pour son côté médicinal.

L’ortie piquante sera efficace sur le long terme, il est donc important d’en consommer tout au long de l’année.

On se retrouve très bientôt pour un autre article bienfaisant 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *