Mon premier trimestre de grossesse.

Avant de démarrer cet article, j’aimerai vous dire que lorsque je n’étais pas enceinte, je n’aimais pas tomber sur des témoignages « difficiles » ou « négatifs » sur la maternité à moins que j’en ai fais la recherche. Tomber sur un post Instagram par hasard et lire à quel point la grossesse, l’accouchement ou le post partum étaient difficiles m’énervait ! En effet je voulais pouvoir avoir le choix de lire ou non ce type de témoignages et ne pas tomber dessus par hasard … J’avais envie de rester dans une bulle plutôt positive, et ne lire ce type d’expériences que quand je les vivrai aussi et que j’en aurai besoin.

Donc si vous êtes comme moi, et que vous n’avez pas encore envie de lire à quel point mon premier trimestre était difficile, n’allez pas plus loin dans cet article ! Pour les autres Welcome dans mon premier trimestre 🙂

Note : par avance désolé pour les petites fautes d’orthographe, pendant la grossesse mon cerveau a divisé ses capacités par 10 lol 😉 

1 mois de grossesse
Première échographie

Apprendre la grossesse

J’ai appris que j’étais enceinte le 20 avril en plein confinement, quand le test de grossesse à marqué 2 petites barres ! Cela faisait approximativement 1 petite année que nous laissions la vie suivre son cours (en d’autres termes, nous ne faisions plus en sorte que je ne tombe pas enceinte). Pour celles qui m’ont demandé sur Instagram, je ne prend aucune contraception depuis 8 ans, mais je faisais en sorte de ne pas tomber enceinte (il existe de nombreuses méthodes naturelles).

Mais ce mois-ci je savais que j’étais tombée enceinte (enfin j’avais un fort pressentiment), car quelques semaines avant j’ai ressenti de fortes douleurs dans le ventre m’empêchant de dormir. J’ai pensais que c’était « l’ovulation » mais après en avoir parlé avec une amie naturopathe il se peut que ce soit la nidation. Néanmoins c’était totalement différents des autres mois, et quand j’ai eu un peu de retard dans mes règles, je n’ai pas été surprise.

Dès que j’ai appris ma grossesse j’ai commandé mes vitamines prénatales mais j’ai attendu 1 semaine pour prendre rendez-vous avec le médecin lol (je n’aime pas aller chez le médecin lol). J’étais dans ma petite bulle et j’avais besoin de réaliser. J’étais pas à 1 semaine prêt lol. J’ai fais mon premier rendez-vous par visio car nous étions en plein confinement. Le cabinet de la gynécologue était fermé, les sages femmes que j’avais trouvé ne prenaient pas de nouvelles patientes (mais faisaient les échographies donc j’ai pu aller chez elles pour ça, le centre d’imagerie étant aussi fermé), donc je suis restée en suivi avec la médecin généraliste que j’avais trouvé (même âge que moi et très sympa). Je marche beaucoup au feeling quand je cherche un / une praticien(ne) et les photos sur Doctolib m’aident beaucoup dans mon choix. Il faut savoir que je suis une trouillarde du corps médical et des soins. Je peux épauler n’importe qui mais je suis la pire des patientes ! Je n’aime pas qu’on entre trop vite dans mon espace vital, j’ai besoin qu’on prenne le temps, qu’on bouge doucement autour de moi etc… Et j’ai peur des aiguilles aussi ! Mais par chance je suis immunisée contre la toxo donc j’ai très peu de prise de sang à faire.

C’est fou comme le corps peut passer d’une semaine « normale » a faire du sport intense, à travailler, à être sollicité, à une fatigue écrasante empêchant tout mouvements, activités etc…Est-ce que je m’attendais à ça ? PAS DU TOUT hahaha ! Dans mon entourage je n’ai qu’une amie qui a eu des symptômes aussi intenses que les miens. J’ai même cru à un moment que j’avais le covid-19 car je me disais que c’était impossible d’être dans cet état pour une grossesse ! Mais ça a duré trop longtemps pour que ce soit le Covid lol !

Semaine 4 :

  • La fatigue s’installe
  • Plus d’énergie physique et mentale
  • Arrêt du travail (avec le covid j’en avais moins donc c’était parfait)
  • Douleurs dans la bas du dos
  • Seins super enflés et douloureux, je suis obligée de dormir avec une brassière
  • Premiers vertiges (les premiers du longue lignée !!!)
  • Je continue à marcher quotidiennement (mon truc pendant le confinement, j’utilisais mes 1h autorisée pour marcher) mais dès la semaine 4 j’ai réduit à 30 minutes.

Semaine 5 :

  • Je n’arrive plus a faire les courses ou mes 30 min de marche
  • Vertiges ++
  • Je dois manger des féculents  à tous les repas, besoin exprimé par mon corps
  • Je dois m’allonger 1h en début d’après midi (repos ou sieste)
  • Je n’ai plus mal au dos ! (au moins un truc positif haha)
  • Seins moins douloureux, je retire la brassière la nuit
  • Dernier jour de la semaine 5, petit regain d’énergie (qui m’a bien induit en erreur)
  • Grosses envie de viande et de poisson
  • Purée mousseline le midi et à 16h, grosse obsession / besoin

Semaine 6 :

  • Epuisement total
  • Premières vraies nausées (mais pas trop gênantes)
  • Les envies spécifiques de nourritures se font plus fortes (purée, pâtes, melon, crudité etc…) ça change d’un jour à l’autre et c’est obsessionnel. Je n’ai jamais connu ça de ma vie c’est déroutant.
  • Ma tête tourne du matin au soir sans arrêt, je dois rester allongé la plupart du temps, pas le courage de lire, de regarder la télé etc…
  • Sieste de 13h à 17h (impossible de garder les yeux ouverts)
  • Mon ventre très gonflé et dur (comme si mon corps attendait encore mes règles lol) commence à s’assouplir et c’est beaucoup plus agréable
  • Mes envies de viandes et de poissons se sont arrêtées et ces aliments me dégoutent à présent
  • Fini les purées mousseline à 16h ouf !!! Encore une fois ce n’est pas moi qui suis le chef d’orchestre, j’obéis à mon corps sans pour autant y prendre du plaisir

Voila le début de ma grossesse entre 1 mois et 1 mois et demi j’avais déjà bien accusé le coup de la fatigue et je ne comprenait pas trop pourquoi je devais rester cloué au lit avec 0 énergie et la tête qui tourne alors que d’autres femmes arrivent à aller au bureau, travailler, s’occuper de leurs autres enfants etc… c’était difficile à accepter car je ne suis pas une personne « fainéante ». J’aime travailler, être active la journée etc… mais mon corps ne m’appartenait plus et il fallait que je l’accepte, chose pas facile à faire.

Semaine 7

  • Grosse déprime assez inexplicable. Je pense que c’est lié au fait que j’avais l’impression qu’on me volait ma vie, que je ne pouvais plus rien faire à part dormir. Je mangeais des choses que je n’aimais pas forcement mais que mon corps réclamait,  j’étais dans l’incapacité de faire du sport, de marcher, de sortir faire des courses, parfois de me doucher tout simplement. Dur à encaisser.
  • Déconfinement, retour en Normandie et annonce de la grossesse à nos familles, cela permet de me remonter un peu le moral.
  • Mon ventre commence à se voir un peu
  • Je mange toujours toutes les 2h pour ne pas tomber dans les pommes et avoir un peu moins la tête qui tourne.
  • Nausées vers 18/19h mais très facile à gérer pour moi, rien de difficile comparé à la fatigue.

Semaine 8 : 

  • Semaine assez similaire à la précédente
  • J’arrive à travailler 30 à 45minutes max en fin de journée vers 18h (entre 17 et 19h je me sentais un peu mieux).

Semaine 9 (début du troisième mois) :

  • Pas d’amélioration de mon état
  • J’ai annoncé la nouvelle à quelques copines malgré la distance (covid oblige)

Pour pouvoir garder une trace de cette grossesse j’ai écris chaque semaine mes ressentis (je pensais écrire plus de positif que de négatif quand j’ai commencé lol) dans un journal, et à partir de la semaine 9 j’ai du passer en jours (au lieu de semaine) car ce fut tellement éprouvant et que j’avais beaucoup de choses à exprimer … Sans vous dévoiler tous les détailles très difficiles de chaque journée. Voici des extraits de ce que j’ai pu écrire :

 » Pire journée depuis le début » « Encore une journée de merde, je n’ai pas pu bouger du matin au soir. Ma tête tourne je me sens mal même allongé, au point de ne plus pouvoir circuler dans l’appartement » « Vais-je avoir la force de prendre une douche ? On en est là, ma tête va exploser, mon corps ne suit plus, je ne peux même plus garder les yeux ouverts » « Je suis en fatigue extreme du matin au soir »

Je crois que ce fut les pires moments que mon corps ai subit dans ma vie. Je n’ai jamais vu quelqu’un dans cet état pendant une grossesse. Je m’accrochais au fait que normalement à la fin du premier trimestre ce serait terminé !

Semaine 11 :

  • Mon état s’améliore (je pense que je pouvais pas être au plus bas les jours précédents de toute façon). Même si je ne pète pas la forme du tout, j’arrive à me déplacer un peu (victoire)
  • Mon coeur bat super vite et je suis essoufflée juste en parlant lol
  • Journée visite d’appartement à Rouen en prévision d’un déménagement

Semaine 12 : 

  • Première fois que je vomi (et dernière à l’heure où j’écris ses mots)
  • Semaine en normandie (avec ma famille, le jardin, le soleil j’adore)
  • Mon état de fatigue est passé de hyper intense à moyennement intense. Ça dépend des jours.
  • La déprime de grossesse n’est pas un mythe ! Le moral n’est pas toujours au beau fixe
  • Journée plage avec mon chéri, meilleur journée depuis le début de ma grossesse (et post confinement ça fait un bien fou) j’en ai rêvé depuis des mois.
  • La douleur dans mes seins revient
  • J’ai écris « on dit que la grossesse n’est pas une maladie mais je ne suis pas d’accord » looool c’est drôle de se relire après coup (mais je le pense toujours mdr)

Semaine 13 & 14 (début du 4ème mois) : 

  • Difficile émotionnellement, je m’attendais à une amélioration significative de mes maux et rien n’arrive, ça prendra un peu de temps, il faut l’accepter.
  • Maux de tête très intenses (4/5 jours), beaucoup de pleures car je suis à bout de force.
  • Petites améliorations quotidiennes me sortant doucement de mon état de fatigue mais j’ai du mal à y croire lol
  • Le goût d’une alimentation saine revient, je crois que je pourrais pleurer de joie mdr. Je mange moins également, les choses se régulent.
  • Mon ventre s’arrondie de plus en plus
  • Petit moment pour moi : je prends le temps d’aller chez le coiffeur me faire couper les cheveux
  • Autre moment pour moi : rdv osteo pour me sentir mieux après des semaines assises ou allongées
  • On déménage le semaine prochaine : beaucoup de stress et de fatigue mais différente de celle du début !

Voila à quoi ont ressemblé mes 3 premiers mois 1/2 ! Rien de glamour ou d’idyllique comme j’en aurai rêvé ! D’un sens le confinement m’a aidé (pas de visites, pas de stress en plus, pas de culpabilité à me reposer etc…).

Aujourd’hui je suis dans mon 5ème mois et les choses vont enfin mieux comparé à ce début difficile.

Vous pouvez retrouver mon article sur les compléments alimentaires durant ma grossesse ICI .

N’hésitez pas à me laisser votre expérience en commentaire <3

Ma nièce Lana <3

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Coucou ! Je suis actuellement enceinte de 8SA et ça fait du bien de te lire ! Nottamment pour les envies de nourritures pour lesquelles je culpabilise un peu. Je vois que c’est normal de sentir ces changements d’envie, de passer de la nausée à la fringale sans transition ! Je vais voir une nutritionniste demain et j’espère qu’elle va aussi pouvoir me rassurer et m’accompagner tout au long de ma grossesse. Merci d’avoir partagé ton ressentie en tout cas !

    • Oui je pense qu’il ne faut absolument pas culpabiliser. Il faut écouter son corps. Et dès que tu te sentira mieux tu le saura 🙂 Bon courage à toi

  • Eh bien, tu as en effet beaucoup souffert et en te lisant je me sens chanceuse!
    Je suis au milieu de la 12ème semaine et au début, en dehors de la fatigue et de l’essoufflement, je n’avais aucun mal de grossesse. A tel point que j’étais persuadée que quelque chose n’était pas normal! Pas de douleur aux seins, pas de migraine alors que j’en souffre, pas de nausées ou de vomissements, juste le dégoût de certains aliments, plus d’appétence pour d’autres, des difficultés de concentration et un gros besoin de sommeil.
    J’espère que ça ne gâche pas ta joie et que ton 2ème trimestre se passera mieux!

  • Bonjour, je ne suis pas du tout enceinte mais en te lisant, je pense qu’il faut se remonter le moral face à cet épuisement en se disant que notre corps est dingue, il crée un petit être à une vitesse folle Bon courage

    • Oh oui quand on ne l’a pas vécu on peut facilement se dire ça hahaha, mais quand on est dedans je t’assure que ce n’est pas si simple. Le médecin me disait ça mais franchement ça n’aide pas (en tout cas pas pour moi). Ce qui m’a aidé c’est d’avoir un groupe de copines prêtent à écouter mes plaintes et à me soutenir à tout moment. Évacuer ce mal être intense pour ne pas pleurer h24 lol.

  • Hello merci pour ton article. J en suis à 9 SA de ma seconde grossesse et pareil que pour la première les 3 premiers mois c est difficile, épuisant on ne contrôle plus rien. Moi ce qui m a aidé c est l’acupuncture, le shiatsu et l’ ostéopathe. Il y a des jours j ai tellement goût à rien mais je sais que cela va passer et qu au final ça passe vite ! Courage! Tu verras on oublie ensuite 😉

    • Oh oui tu as eu raison de faire toutes ces pratiques géniales. Pour moi pendant le confinement je n’avais pas accès à ces pratiques. Et après je n’avais pas la force d’y aller. Mais j’ai quand même fais 1 séance d’ostéo 🙂

  • Ça fait du bien de se sentir moins seule..!
    Enceinte de 12SA ici et un premier trimestre très difficile aussi.. Cela fait 1 mois et demi que je vomis quasi quotidiennement et suis totalement vide de toute énergie. Même me lever ou me doucher me semblaient insurmontables certains jours.
    Je vivais avec ma bassine, ne sortait plus de la maison. Je n’ai vu personne a part mon chéri pendant tout le mois de juillet. Un mélange de solitude, de déprime, d’angoisse pour le bébé (j’ai perdu pas mal de poids). Une sorte de gueule de bois qui ne s’arrête jamais..bref je ne m’attendais pas à ça! J’espère en voir bientôt la fin!
    Merci de ton partage en tout cas!

    • Courage Claire, j’ai vécu ces moments et j’en suis enfin sortie, chaque personne est différente mais je pense que tu va en voir le bout d’ici quelques semaines !!! Courage ce n’est pas facile.

  • Coucou, moi malade les 3 premiers mois, je ne faisais que vomir, mon mari m’appelait vomito !!! Après cetait magique sauf a la fin ou tu n’en peux plus….

  • Toujours la pour toi si besoin ma soeur, être enceinte n’ai pas de tout repos malheureusement c’est bien même le contraire. Voilà pourquoi je n’ai jamais aimer être enceinte, mais on oubli vite. Moi je dit repos repos et penser que a soit. Contente de te voir un peu mieux ❤️❤️

  • Bonjour Laëtitia!
    Merci beaucoup pour cet article que j’ai lu avec plaisir étant donné que j’arrive – doucement mais sûrement – à bout de mon premier trimestre de grossesse.
    J’aurais moi-même pu écrire ces mots tant nos expériences se ressemblent!!
    La fatigue, les nausées et ces vertiges du matin au soir. Ces envies incongrues et changeantes d’un jour à l’autre. L’arrêt forcé du sport et de toutes autres activités… l’impression d’être dépossédée de son propre corps. Subir. Et culpabiliser de ne pas avoir la force de ressentir le bonheur (et la chance) de porter la vie…
    Comme toi, je me sens à présent bien mieux au fil des jours. Et même grand soulagement: l’envie (et la possibilité) de manger sain sont revenues 🙂
    Encore merci pour tes mots!
    Je te souhaite une belle grossesse!

    • Merci pour ton commentaire <3 Je suis ravie de savoir que tu sors doucement de cette phase si difficile. Plein de belles choses pour la suite 🙂

  • Merci pour ce partage qui m’a fait beaucoup de bien. Demain je serai à 4 mois et je dois dire que moi non plus je ne m’attendais pas à vivre des choses aussi intenses dans mon corps. Y compris la déprime (que je n’ai pu partager avec mon entourage qui n’aurait pas compris)… Et la culpabilité qui va avec.
    Je te souhaite une fin de grossesse la plus douce possible et le meilleur par la suite.

    • Je suis navrée de l’apprendre 🙁
      Je suis ravie que tu ai pu trouver un discours qui te ressemble pour te conforter dans tes émotions et sentiments.
      Tout ça est normal, les hauts et les bas font partis de la grossesse, tout comme de la maternité ! En gros on a pas finit lol
      Belle continuation